« Pour plus de ruralité il faut plus de proximité, et pour cela plus de décentralisation ».

« Pour plus de ruralité il faut plus de proximité, et pour cela plus de décentralisation ».
« Pour plus de ruralité il faut plus de proximité, et pour cela plus de décentralisation ».

Intervention de Thierry Perreau sur l’Appel à projets « Ruralité » – Séance plénière du 12 avril 2019

L’appel à projets « Ruralités » que nous votons aujourd’hui ne peut pas avoir de détracteurs, tout simplement parce que, viscéralement, chacun sent bien qu’il faut aider, soutenir « la » ruralité ou « les » ruralités comme le s terminal le propose.

Si la grogne qui s’exprime en France couvre de bien vastes champs d’insatisfactions, on sent bien que  » la ruralité » est porteuse de sa part de désarroi. C’est en cela qu’elle touche tout le monde. Par les statistiques, communes de – 3500 habitants, faible densité de population, sentiment de services publics en recul…..c’est 80% du territoire néo- aquitain qui répond à ces critères. La Région Nouvelle-Aquitaine, c’est la ruralité et, pour exacerber cet état, une grande métropole, Bordeaux, qui semble gagner tous les combats, développement économique, culturel, augmentation de la population……

Chacun a en lui une chanson qui lui rappelle combien sa campagne ou sa montagne est belle et il est difficile d’émettre une réserve sur un soutien aux ruralités. Et pourtant, il faut le faire, pour plutôt encourager l’initiative prise. Les territoires ruraux ont besoin d’ingénierie, ils ont besoin de moyens pour se former, se rencontrer, s’exprimer, se déplacer, et il faut rendre plus lisible l’ensemble des mesures proposées : tiers lieux , rénovation des centres bourgs, aide au dernier commerce, aides à l’économie locale et sociale… Il faut rendre lisible le plan de la politique régionale en la matière pour que les territoires puissent s’en emparer.


L’élu dans son territoire, l’élu de territoire tel que ce statut existe dans le fonctionnement de notre Région, sont un service public à disposition des citoyens, des élus, des associations, il faut les aider aussi. L’Histoire nous a enseigné que le coureur de Marathon porteur de la bonne nouvelle de la victoire  des Grecs sur les Perses était arrivé bien fatigué à Athènes…


À tous et pour tous il faut une Région plus proche, plus simple d’accès tout simplement. Pour plus de ruralité il faut plus de proximité, et pour cela plus de décentralisation… et les moyens qui vont avec.

Ajouter un commentaire :

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs requis sont renseignés d'une *

Ne ratez aucune nouvelle de vos élus régionaux !

souscrire à la newsletter

Pour contacter vos élus :

Léonore Moncond'huy : leonore.moncond-huy@laregion-alpc.fr


Thierry Perreau : thierry.perreau@laregion-alpc.fr

logo-EELV1

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux