La voiture 16 du 7h43, haut lieu de socialisation néo-aquitain

La voiture 16 du 7h43, haut lieu de socialisation néo-aquitain
La voiture 16 du 7h43,  haut lieu de socialisation néo-aquitain

La voiture 16 du 7h43,  haut lieu de socialisation néo-aquitain

 

Quand je me rends à Bordeaux, une à trois fois par semaine en moyenne -car, quoiqu’on en dise, pour faire entendre sa voix dans les décisions, mieux vaut être dans les ascenseurs de l’hôtel de Région bordelais qu’assister à une vidéoconférence depuis Poitiers- bref, quand je quitte ma province pour me rendre à la capitale, je prends le direct de 7h43… Et je ne suis pas la seule! Ce TGV, et en particulier sa voiture 16, probablement prisée par le compte de réservation des billets régional, est un haut lieu de socialisation néo-aquitain.

Jolie galerie de portraits matinale que cette voiture !

On y croise les camarades élus montant à Poitiers ou Angoulême, tout frais pimpants – ne pas compter sur le train pour finir le bichonnage matinal! A moins d’être à l’aise avec le look  »saut du lit » devant les camarades sur le quai… On papote avec les collègues picto-charentais avec qui, malgré tout, on se serre les coudes dans le Grand Nord. On râle sur les trains qui n’arrivent jamais à l’heure -eh oui, nous aussi ! Parce-que lorsque votre réunion est à 10 heures, et qu’il y a ne serait-ce que dix minutes de retard pour le train censé arriver  à 9h40… c’est autant de retard assuré à la réunion ! Et alors ? Et alors, c’est l’irruption dans la salle en plein milieu de la visioconférence, votre retard rouge et essoufflé diffusé en direct live à Limoges et Poitiers ! Ou alors, c’est le traumatisme de la seule place restante entre deux acolytes aussi avenants que Jean-Marie Le Pen mal rasé, qui laissent ostensiblement traîner leur tablette avec un fond d’écran clignotant « MARINE 2017 » ! En plus, le tour de table sera passé, vous serez fatalement condamné à rester l’anonyme Bridget Jones en retard… Bref, la réunion, la journée, pour ne pas dire votre carrière d’élu, est fichue !

Du calme, revenons à notre train.

Dans la voiture 16, on croise aussi de sérieux chefs de service enpingouinés dans leur costume, préparant leur réunion de 10h30, semblant tout entiers avalés par leur écran d’ordinateur, nageant entre les notes éparpillées sur les trois sièges du carré qu’ils occupent. Ou encore des équipes plus ou moins studieuses parlant rénovation de lycées, menus de la cantine bordelaise, ou du beau chef de service Limougeaud rencontré hier. On surprend leurs inquiétudes, aussi, au détour d’une conversation, sur leur avenir professionnel pas toujours épargné par la brutalité de la fusion… Le soutien de l’équipe, alors, prend tout son sens.

On peut enfin y observer des collaborateurs de groupes ou des conseillers du « cab’ », plus solitaires souvent. L’épuisement au visage, déjà pendus à leur smartphone, avalant un café, cherchant une prise, nouant leur cravate, décalant une réunion, twittant sur l’inauguration du dernier marché aux bestiaux par le Président, et tout ça en même temps ! Bien loin du tapage médiatique qui les ferait passer pour des châtelaines en goguette, au Paradis du dévouement, ceux-là auront leur place, c’est bien certain…

Et il y a enfin le brave citoyen néo-aquitain se trouvant là par hasard, ne comprenant pas grand’chose au charabia administrativo-bordelais, mais sur qui les mots « Usine du Futur », « Innovation », « Compétitivité », « Rugissant » qui émergent de la conversation ne manquent pas de faire forte impression. « La Nouvelle-Aquitaine, c’est quand même quelque chose », se disent-ils, admiratifs…

Bref, la voiture 16 est d’une grande biodiversité.

 

Contrepartie de cette biodiversité : les murs de la voiture 16 ont des oreilles… On serait James Bond ou Baptiste Bize qu’on y installerait des micros pour tout savoir des croustillants potins de la Région Nouvelle-Aquitaine!

Cela peut avoir l’inconvénient de rendre accessibles aux oreilles baladeuses des informations que l’on aurait préféré garder privées… On notera toutefois que ce risque s’amoindrit à mesure que le who’s who régional se dévoile au gré des rencontres et réunions. On passe moins incognito… sortez vos lunettes noires.

Mais qui sait ? Un plaisantin pourrait également s’amuser à y lancer des rumeurs! Quoi? Notre Président décide que les LGV, c’est ringard, les pistes de vélorail, c’est mieux? Quoi ? Le lion du logo, finalement, on le laisse au Territoire de Belfort, on va mettre un Pokémon Miaouss pour faire plus djeun’s ? Chiche : soufflez ‘discrètement’ le scoop à un collègue et mesurez le temps avant le 1er tweet de la Nouvelle République…

 

2 Commentaires

  • Seizard Posted 12 mars 2017 11 h 25 min

    Trouvera-t-on voiture 16 des élus du Grand Nord qui se soucient de la brutalité de la fusion, comme vous le dites si justement ? Parce que l’avenir immediat des itinerants de la voiture seize, et de beaucoup de leurs collegues restes au bureau, c’est souvent se faire taper sur la tete et de passer pour avoir mis en oeuvre les politiques de la Région precedente…

    Répondre
    • Léonore Moncond’huy Posted 16 mars 2017 20 h 03 min

      Bien sûr, nous nous en soucions beaucoup (et même sans avoir été élus lors de la précédente mandature, il nous arrive aussi de nous sentir « coupables »!). Le mur est (malheureusement) parfois épais entre services et élus, mais nous sommes nombreux à plaider pour une vision plus « modérée » des politiques menées par l’ancienne Région Poitou-Charentes… Des erreurs de gestion, des choix politiques contestables : oui; tout rejeter en bloc : non. Beaucoup de politiques ex-Poitou Charentes reviennent par la petite porte, on se rend de plus en plus compte de la qualité des propositions qui existaient. Et la remise en question de l’excellente qualité du travail des agents, qui peuvent être fiers d’un grand nombre de politiques menées lors de la précédente mandature, n’est pas à l’ordre du jour pour la grande majorité des élus. Tenez bon!

      Répondre

Ajouter un commentaire :

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs requis sont renseignés d'une *

Ne ratez aucune nouvelle de vos élus régionaux !

souscrire à la newsletter

Pour contacter vos élus :

Léonore Moncond'huy : leonore.moncond-huy@laregion-alpc.fr


Thierry Perreau : thierry.perreau@laregion-alpc.fr

logo-EELV1

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux